Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 09:10

LOgo UVO HD Jpeg

Retrouvez ci-dessous la tribune publiée au nom du groupe "Union pour le Val d'Oise"

L’année qui s’achève fut particulièrement dense pour la France et ses territoires. A l’occasion des élections municipales de mars, notre famille politique a su prouver qu’elle incarnait toujours une force de responsabilité et de bonne gestion au niveau local. Le Sénat, incarnation parlementaire des territoires, a rebasculé à droite en septembre, permettant enfin aux élus locaux de s’exprimer sur les véritables enjeux de la réforme territoriale. Nous avons également constaté la progression du Front National aux élections européennes de mai. Loin de nous résigner, ce défi électoral nous conforte dans notre esprit de pragmatisme et de responsabilité. L’extrémisme politique ne se dissipera pas devant la surenchère, mais bien devant la preuve que la droite républicaine résout concrètement les problèmes quotidiens des Français.

 

2014 a été marquée par la réduction brutale des concours de l’Etat aux collectivités, qui produit ses premiers effets. 1,5 milliards d’euros de moins, le double en 2015, que les communes, départements et régions ne pourront plus consacrer à leur investissement et fonctionnement quotidien. Cette baisse représentera 29,8 milliards d’euros cumulés fin 2017. Les conséquences pour nos territoires seront dramatiques, alors que les collectivités portent plus de 70% de l’investissement public. Malheureusement, rien n’est prévu pour que l’Etat, qui concentre à lui seul 79,6% de la dette publique et 88,2 milliards d’euros de déficit annuel, rationalise son fonctionnement…

 

L’année 2014 a été le théâtre d’un vaste vaudeville sur la réforme territoriale. Adulés par François Hollande en janvier, les Départements sont supprimés en avril par Manuel Valls. En mai, le Président de la République entérine les funérailles puisque « les Départements ont vécu », après qu’il soit prévu de les « dévitaliser ». Mais en octobre, seuls certains  Conseils généraux ont vocation à disparaître. Finalement, début novembre, la suppression des Départements est abandonnée… Le Gouvernement a témoigné de la même légèreté concernant la date des élections départementales et régionales, décalées deux fois en trois mois, ou sur la carte des régions, dessinée précipitamment sur un coin de table et négociée avec les grands barons socialistes. La réflexion de fond et les réels besoins de nos territoires s’effacent pour une fuite en avant visant des intérêts politiques à très court terme…

 

Loin de l’amateurisme qui règne au sommet de l’Etat, notre majorité poursuit son travail au service des Valdoisiens. Dans un contexte budgétaire toujours plus contraint, l’agence Fitch Ratings et la Chambre Régionale des Comptes ont confirmé la pertinence de nos décisions en matière financière. Grâce à un plan d’économies de 50 millions d’euros par an, nous avons fortement limité la progression de nos dépenses de fonctionnement et stoppé la spirale de l’endettement. Nous avons maintenu le niveau d’investissement global sur nos principales compétences, notamment en matière d’éducation. Nous avons abondé d’un million d’euros supplémentaire l’enveloppe des Aides Départementales aux Communes pour soutenir leurs besoins d’équipements. Mais nous restons lucides sur nos engagements en dehors de nos compétences, et fermes vis-à-vis de certains de nos partenaires. C’est pourquoi, après avoir évité la fermeture de la Base de Loisirs de Cergy cet été malgré les basses manœuvres du Président de la Communauté d’Agglomération, nous maintenons notre demande de rééquilibrage du financement de la Base.

 

L’année 2015 sera tout aussi déterminante pour le devenir de nos territoires. En janvier seront discutés les éventuels transferts de compétences entre les Départements et les Régions, et la nouvelle carte régionale probablement adoptée. Mais surtout, les Valdoisiens et les Franciliens auront l’occasion, dès les élections départementales des 22 et 29 mars, de se prononcer sur l’avenir de leurs collectivités.

 

Les élus de la majorité vous souhaitent d'agréables et chaleureuses fêtes de fin d'année.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Politique
commenter cet article

commentaires