Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 12:07

Martine AELVOUET, Jean Luc POULAIN, Gérard SEIMBILLE, Philippe PINTA

L'Entente Interdépartementale pour la protection contre les inondations de l'Oise, de l'Aisne, de l'Aire et de leurs affluents, que j'ai l'honneur de présider depuis le 28 novembre 2002, regroupe les 6 départements du bassin que sont : l'Aisne, les Ardennes, la Marne, la Meuse, l'Oise et le Val d'Oise. Son objectif et ses actions sont décrites sur le site internet suivant que je vous invite à visiter : http://www.entente-oise-aisne.fr . Parmi les actions principales de l'Entente, il faut évoquer l’aménagement d’aires de ralentissement des crues, c'est à dire la réalisation d’ouvrages destinés à réguler le débit des rivières lors des fortes crues en limitant les débits de pointe générateurs des plus forts dommages dans les zones vulnérables. A la suite de la remise du rapport de Monsieur Jean Dunglas et de plusieurs études, l'Entente a engagé des travaux sur plusieurs sites. Le premier de ces sites, baptisé site de Longueuil  Sainte-Marie, se situe dans l'Oise prés de Compiègne. D'autres, plus en amont, sont au stade des enquêtes publiques ou des études complémentaires. Tous ces ouvrages ont pour effet de rendre des zones agricoles plus inondées, ou inondées sur des périodes plus longues, pour limiter les effets des crues sur les secteurs urbanisés. Il était donc légitime de prévoir les modalités de l'indemnisation les agriculteurs pour les nuisances supplémentaires ou nouvelles qui leur seront imposées. C'est dans ce cadre que Monsieur Philippe Pinta, Président de la Chambre d'agriculture de l'Aisne, Monsieur Jean-Luc Poulain, Président de la Chambre d'agriculture de l'Oise, Madame Martine Aelvouët, Présidente de la FDSEA de l'Oise, Monsieur Michel Lapointe, Président de l'Union des Syndicats Agricoles de l'Aisne et moi-même, en qualité de Président de l'Entente avons signé le protocole qui fixe le cadre de cette indemnisation. Ainsi, l'Entente s'engage envers les propriétaires et exploitants agricoles dans le cas ou les ouvrages d'écrêtement des crues seraient appelés à fonctionner. Ce protocole est le fruit d'une large et positive concertation de plus de 18 mois entre les services de l'Entente et les représentants du monde agricole. S'il n'est pas encore signé par les Chambres d'agriculture et les représentants des syndicats agricoles des départements des Ardennes, de la Marne et de la Meuse, ces derniers ont participé à toute la phase de concertation amont. Des points particuliers, liés aux spécificités des secteurs, où sont à l'étude de nouveaux ouvrages, retardent la signature d'un protocole à l'échelle de l'ensemble du bassin. Je reste néanmoins optimiste et pense, qu'avec l'aide des Conseillers généraux des cantons concernés, nous serons en capacité de répondre à cette exigence vis à vis du monde agricole qui, une fois de plus, montre sa solidarité au profit de l'intérêt collectif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Entente Oise-Aisne
commenter cet article

commentaires

Norbert 12/12/2006 14:58

Bonjour, nous avons découvert avec plaisir votre blog et ses illustrations; félicitations.

Jean-Michel CORNET, directeur de l'Entente 29/09/2006 12:49

Je trouve dommage que votre mandat de président de l'Entente ne soit pas cité en en-tête de votre blog. Vous consacrez du temps et de l'énergie pour la lutte contre les inondations, sujet qui vous tient à coeur de longue date et qui est à l'origine de votre engagement dans la vie publique. Ca mérite, je crois, d'être valorisé.