Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 18:44

La rentrée scolaire dans le Val d'Oise, c'est concrètement deux collèges réaménagés sur le territoire de l'agglomération de Cergy-Pontoise : le collège Nicolas Flamel à Pontoise et le collège La Bruyère à Osny, et un nouvel établissement construit à Argenteuil, le collège du quartier Volembert. La construction de ce dernier porte à 106 le nombre des établissements publics fréquentés par les collégiens du département. Cela traduit la volonté de la majorité du Conseil général du Val d'Oise d'améliorer les conditions de la réussite scolaire des jeunes Valdoisiens en luttant contre la violence, en réduisant les inégalités éducatives et en donnant aux enseignants de meilleures conditions de travail. Cet engagement fort se traduit tant par la création et la réhabilitation de collèges, que par l'aide à l'investissement scolaire des communes, et le développement des technologies de l'information et de la communication. La part du budget départemental 2007 consacrée à cette politique est de près de 94 millions d'euros dont plus de 82 millions pour l'enseignement secondaire. Chaque nouveau collège bénéficie d'une architecture originale et les capacités d'accueil sont limitées à 600 en moyenne dans le but d'offrir les meilleures conditions de travail aux enseignants et aux élèves.

C'est donc tout naturellement, qu'aux côtés du président François Scellier, de Monsieur Paul -Henri Trollé, nouveau Préfet du Val d'Oise, de Madame Simone Christin, Inspectrice d'académie du Val d'Oise, et de Madame Rose-Marie Saint-Germés, nouveau principal du collège, j'ai participé à la visite officielle du collège Nicolas Flamel.

Etablissement datant de la fin des années 60, ce collège qui a été entièrement réhabilité, dispose de bâtiments en pierres de taille d'une grande qualité. Moyennant quelques reprises de structure mais surtout une reprise totale des installations intérieures, cet établissement a conquis l'ensemble des nombreux officiels et enseignants qui étaient présents et qui ont félicité l'architecte et les entreprises pour le travail qu'ils ont fournis.

Pour avoir suivi depuis plusieurs années les phases de projet puis de travaux, je me réjouis que cette réhabilitation, d'un coût de l'ordre de 10 millions d'euros, donne aujourd'hui un cadre agréable et adapté à l'enseignements des différentes matières.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires