Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 00:40

2011 02 22 €Le meilleur moyen de mesurer le dynamisme et les options financières des collectivités territoriales, comme des entreprises, est de se reporter aux documents budgétaires et comptables. C’est ainsi que dans son rapport (document public) la Chambre régionale des comptes avait globalement jugé que la gestion des finances du Val d’Oise, jusqu’en 2007 par le groupe Union pour le Val d’Oise, était saine, que l’investissement y était plus important que dans les départements comparables, que l’endettement était raisonnable compte tenu du potentiel fiscal mobilisé et de l’autofinancement dégagé. Didier Arnal n’a cependant eu de cesse de rapporter le contraire pour justifier des difficultés dans lesquelles, avec les membres de sa majorité socialo-communiste, ils ont gaspillé cet héritage.  Pardon, j’oublie que l’Etat est également tenu pour responsable de toutes ses difficultés. Pourtant, force est de constater que c’est bien cette majorité qui aura, au cours des 3 années écoulées,  fait fortement progresser les dépenses de fonctionnement et réduit l’investissement, travers d’ailleurs habituel de la gestion socialiste. Chaque année depuis 2008, le budget qui nous est proposé prévoit que les services à la population progressent, que l’investissement est garanti, que l’endettement est maîtrisé… et chaque année les comptes administratifs manifestent du contraire et montrent clairement que les finances départementales sont dégradées comme jamais elles ne l’on été auparavant. Curieusement le budget 2011 ne sera pas voté avant les élections cantonales du mois de mars. Seules les orientations budgétaires seront débattues en séance le 4 mars prochain.

Tenez-vous bien le Père Noël est encore en Val d’Oise !

Dormez tranquille, tout ce qui n’a pas été fait en 3 ans et que le groupe UVO réclame avec force comme par exemple un plan d’urgence pour les routes, un meilleur soutien en faveur des jeunes, une reprise de la réhabilitation des collèges et bien d’autres promesses, est inscrit dans le catalogue électoral que les candidats qui se recommandent de cette majorité vont vous servir. Soyons sérieux, comment une majorité qui n’a pas su gérer les finances départementales pendant 3 ans, qui a fait progresser l’endettement de plus de 62% et a donc épuisé toutes les réserves peut-elle faire demain ce qu’elle n’a pu faire hier. Moi, j’ai passé l’âge de croire au Père Noël, même si je souhaite que la magie de cette fête perdure. Pour cela, il faudra faire le bon choix les 20 et 27 mars prochain.

A demain avec C comme CONTRACTUALISATION

Partager cet article

Repost0

commentaires