Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 07:00

2011 03 07 orientationsVendredi dernier, se tenait la dernière réunion de l’Assemblée départementale avant les élections cantonales des 20 et 27 mars prochains et c’est à cette occasion que le président Arnal a choisi de présenter au débat les orientations budgétaires pour l’exercice 2011.

Notre groupe « Union pour le Val d’Oise »  a dénoncé cette manœuvre qui consiste  à présenter un catalogue d’intentions non chiffrées alors que le budget ne sera voté qu’après les élections et que ce ne seront donc pas les mêmes conseillers généraux qui auront tenu ce débat et qui seront appelés à voter le budget.

Car pour être un catalogue de bonnes intentions les socialistes ne s’en sont pas privés.

Une fois de plus cette pseudo-majorité s’est d’abord mise à pleurer sur ce qu’elle appelle : « un contexte institutionnel et financier incertain » reprenant le refrain et les couplets de la rengaine des conséquences, soit disant négatives, de la réforme des collectivités et de celle de la fiscalité locale.

Parenthèse, je note que Didier Arnal n’a pas laissé, comme il est de coutume, à Christophe Dulouard le soin de présenter ces orientations de peur certainement qu’il gaffe en précisant que le vice-président des finances et du budget qu’il est se dise incapable d’en chiffrer le coût.

Car de chiffrage il n’en est absolument pas question dans le document remis aux conseillers généraux, pas plus qu’il n’en a été donné au cours de l’exposé du président.

Par contre le document en question est bourré de contradictions et je me bornerai à n’en citer que quelques exemples :

  • Il est dit que du fait de la réforme de la fiscalité locale la marge de manœuvre fiscale est réduite alors que dans le même document il est fait la démonstration que cette dernière ne diminue que de 1,7 millions d’euros par point d'impôt sur un budget de plus de 1,2 milliards d’euros, soit une réelle diminution de l’ordre de -0,001% ;
  • Il est dit que « les recettes sont malmenées » alors que dans le même document les recettes sont annoncées en hausse de + 1,6% pour la fiscalité directe et de + 12,15% pour la fiscalité indirecte (pour mémoire une inflation de 1,8%). Il oublie par contre de dire que dans le cadre de l’engagement de l’Etat, une augmentation de la dotation de compensation de l’ordre de 10 millions d’euros est prévue ;
  • La hausse des dépenses sociales non compensée est à nouveau pointée pour stigmatiser la responsabilité du gouvernement actuel quand par ailleurs il est expressément dit que les deux tiers proviendrait de l’APA dont nous savons tous que la mise en œuvre s’est faite sous le gouvernement Jospin sans financement garanti ;

Autres exemples de manœuvres électorales de cet exécutif en mal de justification :

Ø  il est prévu de mettre en place un « plan routes » alors que nous le réclamons depuis le vote du dispositif de la contractualisation avec les communes, c'est-à-dire depuis plus d’un an, que nous n’avons pas été entendus et qu’aucune inscription budgétaire n’a été prévue lors des adaptations budgétaires successives. Les nombreuses critiques des maires, et la proximité des élections semblent manifestement peser aujourd’hui ;

Ø  il est prévu une réforme des bourses pour les jeunes, que nous réclamons également sans succès depuis de longs mois et en particulier depuis que Didier Arnal et sa « majorité de circonstance » ont refusé de doter la ligne budgétaire pour financer le solde des bourses 2010. Les socialistes ont ainsi montré le peu de cas qu’ils font des jeunes qu’il convient pourtant d’aider pour leur permettre de rentrer dans la vie active.

Pour information, ces deux mesures figurent dans nos « 11 propositions pour 2011 » et j’ai tendance à croire qu’en guise d’orientations nous trouvons celle d’un regard porté sur celles-ci. Tout ceci traduit l'inquiétude qu'ils ont d’un bilan désastreux que les Valdoisiens pourraient avoir envie de censurer.

Pour ma part cette envie me semblerait pour la circonstance une bonne orientation du vote à venir.

A demain avec P comme PATRONS

Et pour être quotidiennement informé de la suite de l’Abécédaire et des articles publiés, inscrivez-vous à ma newsletter.

Partager cet article

Repost0

commentaires