Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 13:12

2011 03 09 trivial pursuit du Val d'Oise 2Piochées dans le « Trivial poursuite du Val d’Oise » j’ai tiré, au hasard bien sûr, les questions suivantes. Vous laissant juge et vous remerciant de votre indulgence, je me lance et vous livre mes réponses :

Finances :

Quel est le classement du Val d’Oise en matière d’endettement ?

Malheureusement l’antépénultième c'est-à-dire que dans le classement des mauvais, avec une progression de la dette en 3 ans de + 62%, le Val d’Oise à la médaille de bronze !

Quel plan d’économie le président Arnal a-t-il présenté au vote de l’assemblée pour adapter le train de vie du Conseil général à la situation financière générale et particulière du département ?

Aucun malgré l’évocation permanente des difficultés - toujours reportées sur d’autres responsables - et la demande répétée faite par le groupe « Union pour le Val d’Oise ». A l’inverse les charges de fonctionnement ont progressé de plus de 17% !

Education :

Quels sont  depuis mars 2008, les collèges dont l’actuel exécutif socialiste du département aura engagé la construction ou la réhabilitation ?

Aucun, ce qui marque l’abandon de la politique menée par l’ancienne majorité « Union pour le Val d’Oise » alors qu’il reste des cantons qui méritent l’adaptation des équipements à l’accroissement de la population et que des restructurations sont attendues sur plusieurs circonscriptions !

Quel apport peut être mis au crédit de l’exécutif socialiste présidé par Didier Arnal et Gérard Sébaoun en matière d’aide aux communes pour l’éducation en primaire ?

Encore une fois aucun. Il faut même préciser que cette « pseudo majorité » a réduit les subventions pour la construction et la réhabilitation des écoles maternelles et primaires en 2009 avant de les inclure dans la contractualisation !

Environnement :

Un classement a été établi par « la Vie » pour juger de la volonté des département en matière de développement durable. A quelle place se situe le Val d’Oise ?

En la matière la marge de manœuvre est très grande puisque le Val d’Oise, qui se dit Eco département, est classé dernier sur les 95 départements.

Quel est le montant de l’enveloppe que réserve par an le Val d’Oise pour aider les communes en matière de développement durable ?

Dix millions d’euros seulement pour permettre aux 185 communes, aux quelques 30 intercommunalités et aux nombreux syndicats de financer leurs équipements en matière de collecte et de traitement des ordures ménagères, de protection des captages, de traitement et de distribution de l’eau potable, de gestion des réseaux d’assainissement, d’enfouissement des réseaux…ce qui est notoirement insuffisant et très en retrait par rapport à ce qui était attribué par l’ancienne majorité « Union pour le Val d’Oise » !

Sport et culture :

Par quel qualificatif, Philippe Démaret, vice-président socialiste en charge des sports, a-t-il qualifié l’affectation des subventions 2010 aux clubs sportifs qu’il avait lui-même établi ?

Devant les caméras de VOtv, il a qualifié le résultat de ses propres choix de débile !

Quelle est la tendance des crédits affectés à la culture pour 2011 ?

Le budget n’étant pas encore voté, nous ne pouvons en effet parler que de tendance. Toutefois, la dernière réunion du conseil d’administration de l’ADIAM donne une idée et montre clairement que les crédits attribués à la culture seront en baisse sensible que l’on peut évaluer à environ 7% !

Sécurité :

La sécurité est l’un des sujets que les administrés souhaitent voir traité avec détermination. Quel jugement peut-on avoir de l’action du Conseil général du Val d’Oise en la matière ?

Le jugement est sans appel. La « majorité de circonstance socialiste » a réduit les aides qui permettaient aux communes et intercommunalités de faire fonctionner les polices municipales et  d'envisager l'installation de la vidéo protection. Cette position idéologique est contraire avec ce que souhaite les maires, socialistes pour certains, qui sont confrontés à des besoins grandissants !

Infrastructure et aménagement :

Les modalités de l’aide à l’investissement accordée aux communes, intercommunalités et syndicats sont-elles plus ou moins avantageuses que les dispositifs antérieurs ?

Ceux qui peuvent en parler le mieux, ce sont les maires eux-mêmes, ainsi que les présidents des syndicats et des communautés de communes ou d’agglomération. L’enveloppe fermée, par ailleurs déterminée à partir de critères souvent redondants, marque une forte régression du partenariat qui a toujours guidé la politique du département envers les collectivités lorsqu’il était géré par le groupe « Union pour le Val d’Oise ». Le nombre de contrats signés, moins de 60 quinze mois après le vote du dispositif, montre bien que le dispositif est moins avantageux que les aides antérieures.

Je suis bien conscient que pour les lecteurs assidus de mon abécédaire, il y a dans mes réponses des redites. Il me semble toutefois que ces petits rappels sont utiles pour corriger les affirmations mensongères de la situation du département telle que présentée comme bonne par l’exécutif et les candidats socialistes.

A demain avec R comme ROUTES

Et pour être quotidiennement informé de la suite de l’Abécédaire et des articles publiés, inscrivez-vous à ma newsletter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires