Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 13:13

2011 03 16 inconnuX signifie l’inconnu. Et des inconnues il y en de nombreuses pour ces élections cantonales.

La première c’est le taux de participation que nous constaterons au soir de chaque tour. Il est annoncé particulièrement faible, aux alentours de 35 à 40%, ce qui serait un record puisque depuis 1961 le taux le plus faible enregistré est de 49% au premier tour et 47% au second tour en 1988, année ou l’élection cantonale n’était couplée à aucune autre comme cette année.

La seconde inconnue sera l’impact de la situation économique et sociale générale car en période de crise s’exprime une part de vote dit de « sanction » ou de « message d’alerte », voire la volonté de faire de cette élection un pseudo sondage en vue de l’élection présidentielle.

La troisième inconnue repose sur l’impact d’éléments plus géopolitiques avec en particulier les mouvements de « libération » et de démocratisation de certains régimes dans les pays arabes, et aujourd’hui celui de la catastrophe au Japon et ses conséquences environnementales.

Il y a encore certainement d’autres inconnues qui sont étrangères à la nature même de cette élection dont l’objet est pourtant de choisir le conseiller général de son canton et une ligne politique. Nous savons en particulier qu’une majorité d’électeurs ne sont pas bien au fait des compétences dévolues au Conseil général, que les promesses de certains candidats sont bien souvent inconsidérées et que la notion de proximité entre l’électeur et l’élu est importante.

Reste donc l’inconnue principale, qui seront les hommes et les femmes qui recevront le plus grand nombre de suffrages dans chaque canton et, troisième tour de l’élection, à quel futur groupe ces élus appartiendront-ils ?

Il y a trois grandes options :

Ø      soit le vote pour un des candidats qui se revendiquent de la gauche. Je remarque toutefois que ces candidats présentent une grande diversité d’option sur de nombreux sujets ce qui ne garanti pas une ligne politique claire et qui, à l’image de ce que nous vivons depuis trois ans, risque de provoquer demain des blocages au sein de l’exécutif. Quelle serait la position d’un tel groupe sur le bouclage de certaines voies de liaison pour le Val d’Oise (A104, Avenue du Parisis, raccordement A16/A86…). Quelle serait la position d’un tel groupe sur la mise en œuvre de la vidéo protection que le PS  refuse par démagogie mais installe dans les communes qu’il gère mais dont EELV ne veut pas en entendre parler…

Ø      soit celui en faveur des extrêmes, de droite et de gauche, vote qui ne pourrait demain que les mettre en situation, non pas de gérer, mais de bloquer toute décision importante pour les Valdoisiens. Avouez par exemple qu’il ne serait pas sérieux de faire de Monsieur Alexandre Simonnot, délégué départemental du FN, l’arbitre des décisions du Conseil général. Il a en effet du mal à évoquer les compétences du département et affirme être bien informé quand, dans un interview sur VOtv, il déplore que le Conseil général ait distribué des iPad à tous les collégiens (ce qui est totalement faux mais il a mal du lire un de mes articles), ou encore lorsqu’il déplore que les collectivités ne disposent pas de suffisamment de sel de déneigement alors que la France dispose du plus grand littoral marin …

Ø      soit enfin le vote que pour ma part je considère le plus sérieux et le plus utile, celui des candidats de la droite républicaine, qui reformeront une vraie majorité au sein du groupe « Union pour le Val d’Oise » pour redonner à notre département, au-delà de ses compétences sociales, les marges de manœuvres financières perdues et le rôle qui a toujours été le sien jusqu’en mars 2008 : être le partenaire privilégié des communes.

Ces candidats sont : Patrick Barbe, Arnaud Bazin, Michèle Berthy, Marie-Christine Cavecchi, Marie-Evelyne Christin, Daniel Desse, Geoffroy Didier, Guérric Jacquet, Jacques Kas, Gérard Lambert-Motte, Maurice Lefevre, Georges Mothron, Véronique Pélissier, Xavier Péricat, Jean Pichery, Jean-François Renard, Gérarld Sarizafy, Marc Sonnet et Stéphanie Von-Euw.

Il ne vous reste plus qu'à faire le bon choix !

 

A demain avec Y comme Yin & Yang

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires