Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 16:15

2011 03 17 Yin & Yang

Dans la philosophie chinoise, le yin et le yang sont deux catégories complémentaires, que l'on peut retrouver dans tous les aspects de la vie. Cette notion de complémentarité est propre à l'approche orientale qui pense plus volontiers la dualité sous forme de complémentarité. Le yin représente entre autres, le noir, le féminin, la lune, le sombre, le froid, le négatif, etc. Le Yang, quant à lui, représente entre autres le blanc, le masculin, le soleil, la clarté, la chaleur, le positif, etc. Cette dualité est également associée à de nombreuses autres oppositions complémentaires.

Si j’ai choisi d’évoquer ces symboles, c’est parce qu’ils peuvent s’appliquer à la politique qui est aujourd’hui particulièrement duale : la droite et la gauche, qui est bien entendu complémentaire : l’expression démocratique des électeurs et la répartition des pouvoirs entre majorité et minorité et enfin parce que ces symboles sont représentés par deux couleurs et en politique tout n’est pas blanc et tout n’est pas noir.

Si je reviens à la campagne électorale et au fonctionnement de notre Assemblée départementale, nous avons deux groupes qui s’opposent sur des politiques, sur des priorités et sur la manière de mettre en œuvre ces politiques. Cependant, comme dans la quasi-totalité des collectivités, ces groupes s’accordent sur les délibérations proposées au vote qui concernent l’application des compétences générales en particulier.

Ce qui différencie ces deux groupes n’est pas pour autant négligeable et c'est la raison qui m'a amené à faire une critique du bilan de la gestion socialiste. Critique par laquelle j’égrène les différences qui nous opposent au moyen de l’abécédaire pour illustrer et comparer la gestion socialiste depuis mars 2008 avec celle de l'Union pour le Val d'Oise qui l'a précédée et permis de faire du Val d'Oise un département doté de nombreux équipements offrant un cadre de vie souvent préservé.

Ce qui différencie le groupe socialiste de Didier Arnal avec le groupe « Union pour le Val d'Oise » :

·         une conception de la démocratie: Didier Arnal a refusé de prendre en compte le résultat du vote des Valdoisiens à la suite de l'invalidation d'un conseiller général de son groupe et de l'élection de Philippe Métézeau. Nous avons une idée nettement plus « Gaulliste » de l'expression du suffrage universel;

·         une volonté d'être au côté des communes pour leur permettre d'offrir les services indispensables aux administrés (jeunes, actifs, séniors...), de doter les territoires des équipements indispensables de proximité et non de distribuer « sous couverts de pseudo-soutien au pouvoir d'achat des ménages qui ne sont que de tristes vessies que les socialistes essaient de faire prendre pour des lanternes » comme l'exprime, exemples à l'appui, Arnaud Bazin dans le récent article de La Gazette du Val d'Oise;

·         une volonté de faire et d'agir plutôt que de faire-croire et de communiquer comme nous en sommes quotidiennement les témoins. De nombreux exemples comme le refus de financer les bourses d'insertion professionnelles en fin d'année 2010, le refus de sortir les travaux d'entretien de voiries de la « contractualisation », la mise en œuvre du quotient familial pour la restauration dans les collèges que les socialistes n'ont pas votés quand nous en avons délibéré, sous la gouvernance UVO en janvier 2008, et que les socialistes ont repris à leur compte en le baptisant « Rest'Ocollège ». Encore l'aide au permis de conduire que nous financions dans le cadre des bourses d'insertion professionnelle destinées aux jeunes entrant dans la vie active et qui devenu un droit pour tous prélevé sur l'impôt;

·         une méthode de gouvernance qui permet au débat de se tenir dans le respect de tous et non, comme le pratique Didier Arnal, qui utilise constamment l'invective, l'agressivité, voire l'inobservation des règles établies;

·          et d'autres différences encore...

Alors oui, il est temps que le Conseil général du Val d'Oise retrouve l'esprit du Yin et du Yang, c'est à dire le juste équilibre dans la forme et sur le fond de son action.

Pour cela, il y a ces élections cantonales et les candidats soutenus par le groupe Union pour le Val d'Oise ».

A demain avec Z comme ZORGLUB

Partager cet article

Repost0

commentaires