Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 16:37

2014 03 19 Quartier BossutDurand cette campagne, à l’occasion des réunions publiques organisées dans tous les quartiers, Philippe Houillon a décliné les enjeux de ces élections municipales des 23 et 30 mars.

Au nombre de ceux-ci, la gestion des finances communales dans un contexte de réduction des concours de l’Etat et des partenaires traditionnels, eux-mêmes touchés par la baisse des dotations votées par le gouvernement socialiste de Monsieur Hollande.

Second enjeu, celui de l’identité qui n’est pas sans réel intérêt pour la seule ville disposant d’un passé historique et  d’un patrimoine justifiant l’obtention de son label « Ville d’art et d’histoire ».

Enfin, troisième enjeu majeur, celui de l’augmentation de l’ordre de 25% de la population pontoisienne d’ci à 10 ou 15 ans et de la nécessité de préparer la ville à son accueil.

L’urbanisation de l’ancien quartier militaire Bossut concerne particulièrement ces trois enjeux au motif que  la population nouvelle s’installera principalement sur ce site, que les finances municipales doivent permettre de financer les équipements indispensables pour l’accueillir dans de bonnes conditions (écoles, équipements sociaux, sportifs, culturels…) et enfin que le caractère de ce quartier doit être au maximum porteur de l’identité pontoisienne.

S’agissant des finances, notre gestion passée nous permet aujourd’hui de financer les équipements en question du fait des équilibres et de notre capacité d’emprunt retrouvés. Il faut en effet anticiper l’arrivée des nouveaux Pontoisiens et pour cela ne pas compter sur les nouvelles recettes fiscales comme le pensent naïvement  nos concurrents. Ces recettes seront réelles mais avec un à deux ans de décalage.

S’agissant de l’identité, il aura fallut que Philippe Houillon tape du poing sur la table pour obtenir de la communauté d’agglomération que les constructions envisagées soient pensées de façon harmonieuse et non agglomérées les unes aux autres sans aucune vision globale. Rappelons ici que l’urbanisation du Quartier Bossut n’a pas été voulue par notre majorité et que la ville n’est pas maître d’ouvrage. Cela dit, nous avons l’obligation d’exiger que nos futurs voisins puissent vivre dans un cadre de vie le plus agréable possible. C’est ainsi que nous avons obtenu le maintien d’un espace central ouvert et végétal sur l’ancienne place d’armes, une hauteur de bâtiment relativement limitée, un mobilier urbain de qualité, une gestion moderne des déchets  avec des bornes enterrées…

Ces réelles avancées corrigent heureusement le projet qui nous avait été initialement concocté.

Nous le devons à la forte mobilisation de notre majorité, toutefois rarement soutenue par l’opposition socialiste qui a toujours préféré soutenir le président de l’agglomération pour des raisons politiciennes.

Vous imaginez vous être représenté par un maire aux ordres de la communauté d’agglomération ou d’un autre qui n’a pas les épaules assez larges pour défendre les intérêts des Pontoisiens face à Messieurs Lefevre et Richard ?

Moi pas !

A demain pour la suite de ce beau bilan.       

Rejoignez nous sur le site de campagne à l’adresse : http://www.philippehouillon2014.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires