Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 00:00

2014 02 26 TribunalCertains se rappellent les péripéties de la construction de la nouvelle cité judiciaire de Pontoise.

Arrêté dans son principe en 1992, le regroupement des 3 bâtiments abritant les 4 juridictions : Grande Instance, Assises, Commerce et Prud’hommes, a réellement débuté en septembre 2002 par la démolition du tribunal de commerce, puis du tribunal de Grande instance, ce dernier ayant été incendié entre temps.

Janvier 2006, le Ministre de la Justice inaugure le tribunal tout neuf, rapidement devenu un édifice majeur du patrimoine de Pontoise.

Il aura toutefois fallut pour cela que le député Philippe Houillon, alors qu'il était encore dans l’opposition municipale, se mobilise fortement pour éviter que Cergy ne capte l’installation judiciaire et prive ainsi Pontoise d’une activité historique et importante dans son tissu économique.

Le maire socialiste s’était, quant à lui, clairement positionné pour une implantation du futur tribunal sur Cergy.

Imaginons les conséquences d’un tel départ de l’activité judiciaire de Pontoise : de nombreux déménagements de cabinets d’avocats et de professions judiciaires et un impact désastreux sur l’activité économique et commerciale pontoisienne.2014 02 26 Tribunal intérieur

En s’opposant à ce déménagement, Philippe Houillon, largement soutenu par ses confrères et de nombreux Pontoisiens, a fait la démonstration que si Pontoise fait bien partie de la Communauté d’agglomération, il est indispensable d’exiger que Pontoise conserve son identité.

Lors des prochaines élections, il faudra se le rappeler et se poser la question : parmi les candidats, lequel a la réelle capacité à porter cette exigence.

 

A demain pour la suite de ce beau bilan.

 

Rejoignez nous sur le site de campagne à l’adresse : http://www.philippehouillon2014.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires