Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 12:17

Je vous invite à prendre connaissance du communiqué du groupe "Union pour le Val d'Oise" à la suite des décisions financières prises par notre majorité au Conseil général pour redresser la situation laissée par la gouvernance socialiste dont M. Doucet était vice président. Soit ce dernier n'assume pas la responsabilité qui lui avait été attribuée par Didier Arnal, alors président, et nous avons le droit de lui demander de rendre des comptes ne serait-ce qu'au regard des indemnités perçues durant 3 ans. Soit il assume et alors qu'il justifie ses actions (ou dois-je son inaction) et ses votes tout au long des trois calamiteuses années de gestion partagée avec son président d'alors.

"Le maire d’Argenteuil vient apparemment de se rendre compte de la situation dans laquelle il a, avec ses Janciens collègues socialistes, laissé le département en mars 2011. En mélangeant les subventions aux associations municipales et les aides du Contrat Départemental de la Politique de la Ville (CDPV), il se plaint de ce que « l’aide du département à la ville d’Argenteuil » ait diminué de 500.000€ (dont 365.000€ issus du CDPV).

La situation financière du département est, comme chacun le sait, très délicate. Nous avons découvert, lors de notre prise de responsabilités, une dette de 910 millions d’euros, ayant augmenté de 62% en trois années de gestion socialiste. En tant que vice-président de M. Arnal pendant cette période, M. Doucet porte, au même titre que tous les socialistes, la responsabilité de l’endettement du département. Il se dit même que c’est pour ne pas avoir à se justifier de ce triste bilan qu’il a renoncé en mars dernier à défendre son siège au Conseil général (et ses indemnités de Vice Président, qu’il s’est ensuite en quelque sorte ré-octroyé à la CAAB) et que lui a brillamment repris notre collègue Georges Mothron.
 
Si nous n’avions pas agi immédiatement sur la réduction des dépenses du Conseil Général, il est plus que probable que nous aurions été placés sous tutelle, ce qui se serait traduit par la suppression pure et simple de la quasi-totalité des subventions départementales. Une fois de plus les socialistes donnent la preuve de leur irresponsabilité patente, eux qui, à l’image de M. Doucet aujourd’hui, refusent de voir la réalité en face et d’accepter des décisions incontournables.
 
La baisse alléguée par le maire d’Argenteuil est également à rapporter au budget de la commune, de 179,2 millions d’euros cette année. Le montant des réductions représente donc 0,27% du budget municipal… La ville d’Argenteuil dispose également d’un nombre particulièrement conséquent de subventions extérieures, provenant entre autres du Conseil Général, mais également de l’ANRU et de la Région, qui se chiffrent en centaines de millions d’euros.
 
M. Doucet adopte une posture électoraliste, au détriment de la transparence et de l’honnêteté. Candidat aux législatives de l’année prochaine, il utilise une technique malheureusement typique des socialistes valdoisiens qui consiste à rejeter sur ses partenaires institutionnels la responsabilité de sa gestion calamiteuse.
 
Le Groupe Union pour le Val d’Oise ne tolère pas ces manœuvres d’enfumage qui ne visent qu’à tromper les Valdoisiens et les Argenteuillais en particulier."

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires