Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:15

Le temps de la réflexion est maintenant derrière nous, derrière vous, il faut voter demain !

Au cours des 26 derniers jours, je me suis efforcé de dresser le bilan de la gestion socialiste du département depuis mars 2008.

En résumé, comparons ce qui est en jeu :

Ce que nous avons laissé fin 2007 :

·         des équipements réalisés grâce à l’action directe du Conseil général ou au soutien apporté aux communes et que vous ne voyez plus tellement ils font partie de votre quotidien : écoles, crèches, gymnases, collèges, salles culturelles, gendarmerie, casernes de pompiers, centre universitaire et grandes écoles, autoroute A104…. ;

·         une situation financière saine et jugée satisfaisante par la Chambre régionale des comptes dans un rapport dont je vous invite à prendre connaissance sur le site de l’Union pour le Val d’Oise (http://www.uvo.fr/) plutôt que d’en écouter les fausses conclusions de Didier Arnal et de sa « pseudo-majorité » ;

·         une gestion et une administration expérimentée au service de tous les Valdoisiens, sans clientélisme ni parti-pris ;

Ce que nous proposons pour 2011 :

·         redonner aux élus, au sein d’ un groupe uni et expérimenté, la place que le cabinet de l’actuel président et le service communication ont accaparée ;

·         restaurer la situation financière du département pour garantir l’avenir ;

·         faire du Val d’Oise un département qui « protège en développant et développe en protégeant » sans avoir besoin d’artifice de communication mais en agissant concrètement ;

·         redonner au Conseil général le rôle de principal partenaire des communes ;

·         agir et non communiquer pour faire pleurer sur ce qui manquerait ;

·         des propositions concrètes : « voir nos 11 propositions pour 2011 » ;

Ce que les socialistes nous laissent aujourd’hui :

·         l’image d’un groupe désuni, qui a cédé le pouvoir à un cabinet omniprésent, mais qui, pour donner l’illusion, se présente avec un programme de dénigrement du gouvernement pour garder le pouvoir et ses petits avantages ;

·         un président qui n’a pas su conserver au Val d’Oise une image dynamique et qui pavoise le département de ses incapacités à assumer sa responsabilité avec son discours favori : « c’est pas moi, c’est le gouvernement et l’ancienne majorité » ;

·         une situation financière catastrophique avec un endettement qui a progressé de plus de 62%, des charges de train de vie qui ont explosées, une rupture avec la politique d’équipement des territoires ;

·         des promesses non tenues : le Val d’Oise n’est pas l’Eco-département annoncé mais bien celui qui est classé en dernière position pour son absence d’action en la matière ;

·         des dispositifs dont on nous vante les mérites mais qui, pour certains, avaient été initiés par la majorité d’avant mars 2008 : « Rest’Ocollège » et «Aide au permis de conduire » dont les coûts de fonctionnement ont explosé du fait des amendements socialistes ;

Ce qu’ils nous proposent pour 2011 :

·         de faire de cette élection un sondage en vue des élections présidentielles de 2012 pour éviter d’avoir à faire des propositions concrètes, pour le département et canton par canton, en vue de restaurer cette situation catastrophique;

·         de constituer une majorité élargie mais que les diverses candidatures vont fragiliser si par malheur les candidats Socialistes, Communistes, Front de gauche et Verts devaient se retrouver à décider de l’avenir de nos routes ou de notre sécurité pour ne citer que ces exemples ;

·         enfin de faire ce qu’ils n’ont pas fait avec des finances qu’ils n’ont pas su et qu’ils ne sauront pas gérer ;

En résumé, si l’on regarde les longues listes des candidats qui se présentent dans certains cantons, il y a deux questions à se poser : 

 1.      quelle est la politique qui peut le mieux garantir l’avenir de mon département et  donc mon avenir et celui de ma famille ?

2.      quel est le ou la candidat(e) qui est plus capable de m’assurer cette politique  au regard de l’expérience et des  résultats obtenus ?

Seuls les candidats qui se revendiquent de « l’Union pour le Val d’Oise » seront demain en capacité de former un groupe cohérent et garant de redonner au Val d’Oise un avenir !  

A lundi pour l’analyse du 1er tour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires