Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 09:13

2010-10-05-Vivre-en-Val-d-Oise.jpg

Nous avons déjà dénoncé le fait que Didier Arnal, le président PS de la « majorité de circonstance » du Département, ait fait voter une coupe de 40% dans le budget du SAMU du Val d’Oise, et programmé un désengagement financier total dès l’année prochaine. Cette décision unilatérale, intervenant qui plus est en fin d’année alors que le budget du SAMU était équilibré sur la base de la subvention votée au budget primitif du Département (602 000€). Cette délibération a été votée par le groupe socialiste et apparentés, soutenu une fois de plus par l’inclassable Robert Daviot, alors que notre groupe avait demandé le renvoi de la délibération pour permettre une réunion avec l’ARS et le SAMU.  (voir notre position sur le blog de l’UVO à l’adresse suivante  www.u-v-o.over-blog.com/ ).

Mais depuis, nous avons appris que Didier Arnal a décidé de couper également les vivres à la très belle et appréciée publication de Vivre en Val d’Oise, la condamnant ainsi à disparaître. De nombreux Valdoisiens s’émeuvent à juste titre de ce nouveau désengagement du Département. Mais Didier Arnal, qui sait si bien donner des leçons à l’Etat et aux communes, n’a aucun scrupule à abandonner, un par un, tous les partenariats qui ont fait du Conseil général du Val d’Oise un acteur fortement impliqué dans la vie économique, sociale et culturelle du Département. Cette publication mettait en avant les atouts du  Département et non de son président. Est-ce la raison du sacrifice ?

Il aura fallut moins de trois années de gouvernance socialiste pour que les finances du Département soient au plus bas, que les communes ne soient plus soutenues dans le financement pour la réalisation et l’entretien des équipements indispensables et maintenant que l’on sacrifie la sécurité sanitaire et ce qui était une des vitrines des atouts touristiques et culturels du Val d’Oise.

En mars 2011, nous aurons une chance de mettre fin à ce gâchis. Soyons prêts.  

Partager cet article

Repost0

commentaires