Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 11:16

Réunis à la suite des dernières élections cantonales, les administrateurs représentants les six départements du bassin versant de l'Oise et de l'Aisne ont procédé à l'élection du président et du bureau.

Candidat à ma succession, j'ai tenu à ce que le vote soit un vote de confiance sur les objectifs que j'ai toujours portés dans le cadre de la lutte contre les inondations. Ci-dessous, le texte de mon intervention qui a précédé l'élection :

 

"Elu à la présidence en 2002, les administrateurs de l’Entente m’ont renouvelé leur confiance en 2004 et 2008. Les engagements que j’avais pris en début de mon mandat ont été tenus et en particulier j’ai pu mener à bien les négociations qui nous ont permis d’adapter nos statuts à l’évolution de nos dépenses en modifiant la part des contributions financières des départements et en particulier de la Meuse.

Les actions que nous avons menées ensemble, basées sur la solidarité de bassin, ont permis la réalisation des deux ouvrages de Longueil Sainte-Marie et Proisy, les premiers, mais les seuls réalisés par l’Entente après 40 ans d’existence.

Nous avons une mission principale qui est la lutte contre les inondations pour en atténuer les effets désastreux sur les personnes et les biens.

Notre stratégie, actualisée et votée en 2009, a défini un plan d’action à l’horizon 2013 avec notamment la réalisation d’un troisième site sur la branche de l’Oise à Saint-Michel et deux sites sur les branches de l’Aisne et de l’Aire, sans oublier les programmes d’aménagement de Montigny sous Marle dans l’Aisne et sur les crêtes pré-ardennaises.

Les sites de Varennes en Argonne dans le département de la Meuse  et de Savigny dans le département des Ardennes ont été repérés comme pertinents pour réaliser  des études et engager éventuellement, au terme de celles-ci, les travaux d’aménagement des aires de stockage.

Je rappelle que le site de Varennes en Argonne a été préféré par les élus de la Meuse à celui de Boureuilles initialement prévu et que c’est sur cette base que les études ont été engagées.

Je rappelle également que le Conseil municipal de Varennes a voté dans un premier temps favorablement au projet avant de se prononcer ultérieurement contre au motif que l’ouvrage ne protégeait pas les habitations pour une crue de type 1993. 

Après plusieurs réunions et à la demande du Président du Conseil général de la Meuse, une étude a été confiée au Cemagref pour valider la pertinence du site et des études réalisées par notre maître d’œuvre.

Le Cemagref a validé le projet, demandant toutefois un recalage qui a été depuis réalisé. L’Entente a de plus réalisé une étude qui permet d’intégrer à l’ouvrage des travaux de protection de nature à exonérer les habitations d’une crue de type 1993.

Ainsi l’Entente a aujourd’hui répondu à toutes les demandes et questionnements et j’estime qu’il n’y a plus d’obstacles à engager la procédure d’ouverture des enquêtes ce qui, je le précise, ne vaut pas décision et permettra à chacun de s’exprimer encore.

Concernant Savigny, nous avons également répondu à la demande expresse du président du Conseil général et du Préfet et une étude a été confiée au même Cemagref et dont nous avons eu un premier retour. Des compléments d’études ont été demandées afin d’apporter des précisions complémentaires qui devront être disponibles en 2012.

Si je fais ces rappels, c’est que je souhaite que le vote qui se portera sur mon nom à l’occasion de l’élection du président soit un vote de confiance sur l’action engagée qu’il convient de poursuivre conformément à notre stratégie et avec le souci de répondre aux attentes des populations sinistrées par les fortes crues de notre bassin.

A l’heure ou la directive européenne pour la prévention contre le risque inondation va être transposée dans le droit français, ou l’Etat s’engage au travers des PAPI et autres plans comme le plan Seine auquel nous sommes éligible, alors que nous disposons d’une structure reconnue et exemplaire pour les actions et travaux engagées, j’ajouterai à l’heure ou nous avons fait la démonstration de l’utilité de Proisy qui aura permis d’exonérer entre 400 et 600 habitations de la crue du mois de janvier, je pense que nous avons une double responsabilité :

1.         Agir pour réaliser les ouvrages indispensables pour limiter l’impact des crues concomitantes de l’Oise et de l’Aisne et donc réaliser des ouvrages sur le sous bassin de l’Aisne et de l’Aire ;

2.         Prendre bien entendu en compte les contraintes que nous imposons éventuellement aux riverains et activités en répondant à toutes les questions et en levant toutes les hypothèques et doutes sur les impacts, c'est-à-dire d’aller au bout d’une concertation indispensable et sincère.

J’ai le sentiment que nous avons toujours agi ainsi, les concertations sur Longueil et sur Proisy en témoignent ainsi que les protocoles signés avec la profession agricole.

J’ai confiance en la volonté d’agir et la solidarité de bassin.

Je vous remercie de votre attention."

 

Le conseil d'administration m'a donc à nouveau accordé sa confiance. Elu avec 18 voix sur 28 exprimées, je considère que le mandat qui m'est confié est maintenant de lancer les enquêtes en vue de la réalisation de l'ouvrage de Varennes en Argonne, décision qui sera proposée au vote du conseil d'administration du 16 juin prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Entente Oise-Aisne
commenter cet article

commentaires