Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 23:29

Equipe tennis de table

Lors de la Commission permanente de ce lundi 11 septembre, une subvention de 20 000€, en complément des 10 000€ attribués en juin dernier,  a été votée au club de handball de Saint Ouen l’Aumône (ASSOA). Il faut dire que le club a obtenu de bons résultats et sa remontée en Nationale 1 la saison dernière. Rappelons que la revendication du club était de 45 000€, soit une subvention équivalente à celle votée l’année précédente à un autre club Valdoisien, classé également en National 1, et que ce vote complémentaire n’est que juste réparation. En son temps, Philippe Démaret, vice président en charge du sport au Conseil général et donc responsable de la proposition initiale de 10 000€, avait publiquement qualifié sa propre proposition de « débile », qualification devenue depuis dans ses propos « d’erreur ». Cherchons effectivement l’erreur… Le groupe UVO a voté la subvention complémentaire estimant qu’il était indispensable de permettre à ce club de poursuivre l’action qu’il mène auprès des jeunes de l’agglomération.

Mais cet épisode met en pleine lumière la manière avec laquelle l’élu en charge des sports au Département a sanctionné certains clubs sportifs. S’agissant de Pontoise, et bien que Monsieur Démaret ait affirmé le contraire en Commission permanente lundi dernier, je note que l’aide financière apportée au club de tennis de table de Pontoise-Cergy est en baisse par rapport à celle de l’année précédente alors que le club, le plus titré du Val d’Oise tout sports confondus, a terminé sa saison avec le titre de vice champion de France et qu’il dispute, pour la cinquième année consécutive, une coupe d’Europe des clubs. Ce club accueille qui plus est Adrien Mattenet, jeune espoir français du tennis de table mondial que d’autres clubs d’Ile de France auraient bien voulu avoir dans leurs rangs en période préolympique.  En son temps, le Conseil général du Val d’Oise avait promis une aide financière au club pour l’effort qu’il faisait pour accueillir Adrien… Promesse aujourd’hui niée et qui n’a pas été tenue. Quand par ailleurs, Monsieur Philippe Démaret n’honore même pas les rendez-vous qu’il donne à la présidente du club, il est légitime de réclamer plus de respect envers les bénévoles et la parole donnée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Phillipe Demaret 20/10/2010 18:51



En réponse à la désinformation organisée par M Seimbille sur les subventions allouées au club de Tenis de table de Cergy-Pontoise je me permet de lui répondre ici même sur les points suivants :


1. La baisse de la subvention du club : L'an dernier le club a reçu une subvention exceptionelle de 15 000 € pour l'organisation du championat d'Europe. L'adjectif "exceptionel"
ayant un sens connu de tous cette subvention n'a pas été renouvelée cette année. Cependant, en raison des bons résultats du club nous avons augmenté sa dotation de 5000 €. La subvention n'a donc
pas baissé mais augmenté.


2. L'accueil d'Adrien Mattenet : Le conseil général lui vers une bourse entant qu'athlète de haut niveau sur quatre ans jusqu'en 2012 pour qu'il puisse rester dans son club
jusqu'aux JO.


Donc M Seimbille je ne pense pas que vous ne comprenez pas le sens du mot "exceptionel" ou que vous n'arriviez pas à faire des additions. Je vous invite donc a cesser cette polémique infondée.


 



Gérard Seimbille 20/10/2010 20:55



En réponse à mon article, Monsieur Demaret m'ayant adressé un commentaire, je le publie afin que les positions de chacun puissent s'exprimer. Par contre, je me dois de préciser que la subvention
de 15000€, évoquée par Monsieur Demaret, n'avait d'exceptionnelle que le nom comme il est d'usage lorsqu'une subvention ne correspond à aucun dispositif particulier. Dans les faits cette
subvention est versée au club (avec la mention exceptionnelle) depuis que le club participe à la Coupe d'Europe. Pontoise-Cergy est en effet le seul club Valdoisien rayonnant au niveau européen.
Au bout du compte mon adition est bonne car le club aura perçu cette année une somme moindre à celle perçue en 2009. S'agissant du soutien au club pour l'aider à conserver Adrien Mattenet, numéro
1 du tennis de table français et par ailleurs classé dans les 50 meilleurs joueurs du monde, s'il touche une subvention en tant qu'athlète de haut niveau, il est en cela traité comme tous les
autres athlètes de haut niveau jouant dans le Val d'Oise. La réalité est que sollicité par le club de Levallois avec un financement du Conseil général des Hauts de Seine, il avait été convenu
avec les dirigeants du club de Pontoise-Cergy d'aider le club, en complément de la subvention annuelle, afin qu'Adrien reste dans le Val d'Oise pendant la période préolympique. Adrien Mattenet
sera très certainement sélectionné pour les jeux olympiques de Londres et je suis certain que Monsieur Demaret sera le premier à mettre en avant le soutien du département. La promesse n'aura
cependant pas été tenue. Je pense également que tout a été dit sur ce sujet et je me félicite que malgré ces difficultés, les dirigeants et les joueurs du club de Pontoise-Cergy, enchantent les
nombreux spectateurs lors des matchs de championnat national et de coupe d'Europe, en présence des élus de Pontoise qui resteront des fidèles soutiens et supporters de ce club et des clubs des
autres disciplines qui méritent tout autant le respect.


Gérard Seimbille