Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 13:59

Voici le texte de la tribune du groupe Union pour le Val d'Oise parue dans le "Magazine Val d'Oise" du mois de février :

Depuis le 1er janvier 2014, les Valdoisiens et les Franciliens ont vu le prix de leurs titres de transports augmenter. Cette nouvelle hausse, la 6e depuis 2010, porte l'augmentation des tarifs pour les PassNavigo annuels et mensuels à +14,5% en 4 ans. Pour les Valdoisiens (zones 4 et 5), cela représente un surcoût moyen de 109,2€ sur leur PassNavigo annuel…

 

Ces augmentations répétées sont le fruit de la politique menée au Syndicat des Transports d'Ile-de-France (STIF) et au Conseil régional par Jean-Paul Huchon et sa majorité écolo-socialiste élue en mars 2010. En 2014, elle se conjugue avec la hausse de la TVA dans les transports en commun (qui passe de 7 à 10%), appliquée  par François Hollande et en vigueur depuis le 1er janvier. Et d'après les perspectives budgétaires de la Région, une hausse de 3% par an est prévue jusqu'en 2025, date à laquelle l'abonnement mensuel pour les zones 1-5 coûtera 161€ contre 109,9 en 2010…

 

Cette hausse incontrôlée et inacceptable des tarifs ne correspond pourtant pas à l'amélioration de la qualité de service dans les transports franciliens. Les Valdoisiens constatent quotidiennement, sur les lignes A, B, C et D du RER, et sur les lignes H, J et L du Transilien, la dégradation catastrophique de la régularité et de la fiabilité des réseaux. Les investissements en direction du matériel roulant, des infrastructures, et des systèmes de communication et d'information aux voyageurs ne sont toujours pas au rendez-vous, malgré les promesses électorales de Jean-Paul Huchon en 2010. Cet immobilisme coupable pénalise gravement les perspectives de développement de la Région capitale à court et moyen terme.

 

Elément clé de l'attractivité du territoire et atout déterminant pour le développement économique, l'accès à des réseaux de transports efficients est également central dans l'amélioration quotidienne de la qualité de vie. Notre majorité, consciente de ces enjeux, assume l'ensemble des compétences du Conseil général en matière de transports pour offrir aux Valdoisiens des services adaptés aux réalités du territoire : fluidité du trafic et amélioration du réseau ferré en zones urbaines, entretien et amélioration des infrastructures routières et de la desserte en bus pour les zones rurales.

 

Depuis 2011, malgré les difficultés financières, le Conseil général du Val d'Oise est redevenu un acteur majeur dans les politiques de transports, comme en témoignent les mises en service des lignes de tramway T2 à Bezons et T5 à Garges-Sarcelles, cofinancés à hauteur de 30 millions d'euros.

 

Nous avons également mis en place le dispositif ARCC (Aides aux Routes Communales et Communautaires) afin d’aider les communes et les intercommunalités à entretenir leurs routes. Ce dispositif vise notamment les communes rurales, dont les capacités financières  sont souvent insuffisante au regard de l’importance de leur réseau routier. Ce sont ainsi plus de 9,3 millions d’euros de subventions départementales dont les communes valdoisiennes ont pu bénéficier en 2013 pour entretenir leurs routes et réaliser des aménagements de sécurité, en particulier aux abords des écoles.

 

En 2014, nous poursuivrons nos efforts en faveur des transports valdoisiens, avec notamment le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), qui reliera le RER D à Villiers-le-Bel-Gonesse-Arnouville au RER B au Parc des Expositions de Villepinte, l'ouverture de la déviation d'Arthies, la mise à 2 fois 2 voies de la RD902 à Roissy, la poursuite des travaux de la partie Est de l'Avenue du Parisis, et de nombreux autres chantiers stratégiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Val d'Oise
commenter cet article

commentaires

Jean-Noël Wintergerst 14/02/2014 16:19


Bonjour


Personnellement, je prends les transports en commun tous les jours. J'achète mon pass navigo tous les mois, pour les zones 1 à 5. C'est hors de prix c'est vrai, mais la vérité oblige à dire
qu'encore ce mois-ci il était au même prix que l'année dernière donc je ne comprends pas votre remarque sur l'augmentation du cout des transports . En revanche, a Pontoise, on a une gare qui est
dans un état de saleté qui fait honte à une ville qui se rêve attractive; on a des escalators qui ne fonctionnent pas depuis plus de 14 ans cette année; on a un système d'intermodalité qui n'a
jamais été étudié entre Cergy et Pontoise; il faut pleurer auprès du maire pour avoir treize lumières d'installées sur une passerelle qui est un vrai enjeu stratégique pour les communications
entre pontoise et cergy. Comment entendez vous aider sur tous ces sujets, qui sont des vraies préoccupations ?

Gérard Seimbille 15/02/2014 18:24



Si  je partage votre analyse sur la déficience des transports publics en général et des trains en particulier, je me dois de vous rappeler que les
responsables des maux que vous soulignez sont la Région, le STIF et la SNCF. S’agissant des tarifs, il y a bel et bien une augmentation des prix même si les usagers de la grande couronne, et donc
les Valdoisiens, ont bénéficié d'un gel de prix sur le Pass Navigo (zone 1-5) au 1er janvier. Il n’en reste pas moins qu’au fil des années les prix augmentent et la qualité du
transport diminue.  Nous connaissons votre engagement dans la campagne des municipales, d'ou votre volonté de faire croire que la municipalité est
responsable de tous les dysfonctionnements. La vérité est toute autre et, si l’on veut y regarder sans impartialité, heureusement que Philippe Houillon a pris la décision de se substituer à la
SNCF pour que la passerelle soit éclairée. Par contre, ne lui demandez pas de balayer les voies et la gare, de réparer les escalators ou de créer des connexions entre les réseaux, ce n’est
vraiment pas dans son domaine de compétence. Pas plus de celui du candidat que vous soutenez, et cela même s’il veut faire croire que tout ce qui se fait de bien à Pontoise depuis des années est
de son seul fait. Mais si tel est le cas alors que vos griefs lui soient directement adressés.