Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 17:31

Communiqué de presseAprès avoir récemment admis que, malgré ses multiples accusations, nous n'avions pas abandonné les recours contre l'Etat sur la compensation des allocations de solidarité, Didier Arnal s'est trouvé une nouvelle antienne, reprise ces derniers jours par la presse : "Vous n'aimez pas la jeunesse de ce département".

Sans s'attarder sur l'objectif purement rhétorique de cette assertion, nous avons jugé utile de rappeler la réalité du bilan de l'action de Didier Arnal en faveur de la jeunesse entre 2008 et 2011 : beaucoup de discours, peu d'action et aucun résultat concret.

- Sans dispositif spécifique adapté, l'ex-majorité socialiste n'a pu enregistrer aucune avancée significative en faveur de l'emploi et de l'insertion professionnelle des jeunes, préférant saupoudrer les subventions sans cohérence globale.

- Aucune nouvelle construction de collègen'a été décidée entre 2008 et 2011, alors que les besoins étaient connus.

- Le dispositif de l'aide au permis de conduireconstitue sans doute le symbole le plus évident de la gabegie socialiste : coûteux, démagogique et inefficace. Offrir 100€ pour le passage d'un permis de conduire, sans conditions, ni en terme de ressources ni en terme d'utilité dans l'accès à l'emploi, revenait pour le bénéficiaire à de l'argent de poche, et pour le Conseil général à de l'argent par les fenêtres. Exactement le contraire de notre vision de l'action publique et des attentes réelles des jeunes.

- L'ancienne majorité socialiste, en évitant de prendre des décisions courageuses pour juguler la dette, a consciemment fait peser sur les générations futures le poids de notre endettement. En "hissant" le Val d'Oise à la 3e place des départements les plus endettés de France, M. Arnal est responsable de la disparition de notre capacité d'auto-financement et de la réduction de nos marges de manœuvres budgétaires.

Notre majorité, contrairement à ce que répète M. Arnal, assume pleinement ses compétences en matière d'éducation et en faveur de la jeunesse.

- Notre dispositif EVA (Entrée dans la Vie Active), dont 1 000 jeunes Valdoisiens ont déjà pu bénéficier, répond réellement à leurs besoins et entraîne un effet de levier indiscutable. Les demandes de bourses sont analysées au cas par cas, et au regard de l'utilité sur l'accès à l'emploi. Jusqu'à 1 500 € peuvent être accordés pour financer une formation professionnelle, l'achat de matériel, le passage du permis de conduire, le dépôt de garantie pour un logement, la valorisation d'un parcours professionnel, etc.

- Nous soutenons l'action innovante de l'association "Ensemble 2 Générations", qui favorise le logement intergénérationnel. Il s'agissait d'un engagement de campagne, inscrit, tout comme le dispositif EVA, dans nos 11 propositions pour 2011.

- L'éducation constitue une de nos priorités, et nos efforts se concentrent sur notre public cible, du fait de nos compétences : les collégiens. Construction d'un nouveau collège sur le Parisis, lancement de la 2e vague du Plan Numérique des Collèges, revalorisation des bourses départementales aux collégiens, 1,5 millions d'euros annuels alloués aux Actions Educatives, et 8,9 millions de soutien aux familles pour les transports scolaires, amélioration de la restauration scolaire, etc., nous investissons fortement pour améliorer le cadre éducatif des jeunes Valdoisiens.

 

M. Arnal est bien mal placé pour donner des leçons sur notre action en matière d'éducation et de soutien à la jeunesse.Ses critiques injustifiées auront toutefois le mérite, comme d'habitude, de mettre en lumières les différences criantes entre ses discours, ses actes, et les nôtres.

Partager cet article

Repost0

commentaires