Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 11:22

Voici le communiqué publié sur le blog du groupe UVO à la suite du vote des subventons aux clubs sportifs Valdoisiens :

 

têtière blog UVO

Le vice-président chargé des sports avoue des "décisions débiles"

Le Conseil général a réformé en 2009 le dispositif de soutien au sport de haut niveau. L'objectif annoncé : concentrer les moyens afin de contenir la trop grande dispersion des clubs de haut niveau dont souffre notre département. L'ambition était louable et a obtenu l'accord des élus du groupe "Union pour le Val d'Oise".

 

Mais, l'application stricte et sans analyse qui est faite de ce dispositif révèle beaucoup d'effets pervers : 19 clubs (sur 52) ne sont plus labellisés, voient leur subvention amputée de 60% dès cette année et devenir nulle à terme.  Par ailleurs, des disciplines importantes sont sacrifiées avec cette réforme dont la boxe, le cyclisme ou le volley. Des villes sont particulièrement pénalisées. C'est le cas notamment d' Argenteuil, ville longtemps dynamique sur le plan sportif, qui voit la moitié de ses clubs de haut niveau disparaître.

 

Lors de la séance du 25 juin, les élus du groupe "Union pour le Val d'Oise" ont adopté dans leur majorité la délibération attribuant les labels et subventions afin de ne pas priver les clubs retenus. Ils ont néanmoins relayé l'inquiétude et les réserves que suscitaient ce nouveau dispositif chez les sportifs. Ils ont ainsi interpellé le vice-président chargé des sports et obtenu des corrections importantes, trouvant sur cette demande l'approbation d'autres conseillers généraux de la majorité de gauche, dont M. Daviot.

 

En réponse, M. Demaret a "sorti du chapeau" quelques mesures manifestement improvisées sur le moment. Elles vont dans le bon sens mais restent de portée très limitée et ne prennent  en aucun cas en compte l'étendue et la gravité du problème.

 

Mais rebondissement : avant-hier, lors d'une interview télévisée, M. Demaret qualifie les décisions qu'il a lui même prises et annoncées, de "décisions débiles". Il renvoie au mois de septembre de nouvelles décisions, sans apporter aucune précision sur leurs objectifs et contenu.

 

Les propos de M. Démaret montrent au grand jour ce que le monde sportif sait depuis longtemps : le vice-président chargé de ces questions se moque d'eux et de leurs problèmes.

 

Les élus du groupe UVO considèrent que le vice-président chargé des sports s'est disqualifié. En 2 ans et demi, il a largement montré son désintérêt et son inaptitude à mener à bien sa mission. Il a en plus perdu la confiance des clubs et associations sportives si on en croit les critiques régulièrement formulées par le monde sportif. Dés lors, les élus du groupe UVO demande la démission immédiate de M. Démaret de son poste de vice président chargé des sports.

 

Ils demandent au président du Conseil général de clarifier immédiatement une situation devenue intenable pour les clubs et associations sportifs qui s'interrogent aujourd'hui sur leur avenir.

 

Cette situation ne peut pas attendre le mois de septembre et de prochaines "décisions débiles".

Partager cet article

Repost0

commentaires