Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 09:17

Après des congés bien mérités et après que les élèves aient repris le chemin des établissements scolaires, c’est au tour des politiques de reprendre le rythme des assemblées.

Ainsi, l’Assemblée départementale se réunira ce vendredi à partir de 9h00 dans la salle des délibérations du GS-chateau14.jpgConseil général et le Conseil municipal de Pontoise teindra pour sa part sa première séance de rentrée le jeudi 25 septembre dans la salle du conseil de la maire à 20h30.

Ces réunions sont publiques, de nombreux sujets y seront débattus et vous y êtes les bienvenus.

La rentrée politique se joue également à l’échelle nationale et là il nous faut malheureusement constater que le gouvernement, sous le manque d’ambition et d’impulsion de notre président « normal », poursuit sa politique de « détricotage » des réformes mises en place par Nicolas Sarkozy et François Fillon et continuent à enfoncer notre pays dans les désastres de cette crise durable au lieu de l’armer pour se renforcer au sein d’une économie mondiale.

Comptons sur une opposition constructive et forte des députés et sénateurs de notre sensibilité auxquels nous apportons notre soutien.

Cette rentrée est également l’occasion d’une réorganisation de ce qui a constitué le soutien principal à Nicolas Sarkozy et au gouvernement Fillon : l’UMP.

Pour ma part je soutiens la candidature de François Fillon parce qu’il me paraît le plus apte à réunir largement la droite républicaine dans la perspective des échéances électorales à venir et en premier lieu les élections municipales et cantonales.

Ne nous trompons pas d’élection et, comme François Fillon l’a si bien fait dans le discours prononcé ce dimanche à Piscop, j’appelle à ce que cette élection soit la démonstration que notre parti est capable de désigner démocratiquement ses dirigeants et non une « guerre des chefs » en vue de la désignation de notre candidat à la présidentielle de 2017.

Peser dans le débat sur la réforme des collectivités territoriales, renforcer notre poids politique au sein des conseils municipaux, généraux et régionaux doivent guider notre mobilisation et nos actions présentes.

La « normalité » pour un élu, c’est avant tout d’agir dans le cadre de son mandat pour améliorer le cadre de vie et la solidarité sociale de nos concitoyens et non de se préoccuper en premier lieu de son propre avenir politique. Mais je ne suis malheureusement pas certain que cette vision soit toujours bien partagée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Politique
commenter cet article

commentaires