Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 17:41

Certains d’entre vous ont déjà eu connaissance du futur découpage cantonal qui vient de nous être communiqué par le Préfet.

Pour rappel, la majorité parlementaire socialiste a souhaité modifier le mode d’élection des conseillers départementaux (nouvelle dénomination des actuels conseillers généraux) et réduire le nombre de cantons dans chaque département. Ainsi, des 39 cantons qui constituent actuellement le Val d’Oise, il n’en restera plus que 21 à partir de mars 2015, date des prochaines élections départementales.

Mais au-delà de la réduction du nombre de cantons, cette majorité socialiste a également décidé de faire élire sur chacun de ces nouveaux cantons non plus un mais deux conseillers qui constitueront un binôme femme/homme. Premier résultat d’une mesure qui avait pour but avoué de réduire le nombre d’élus, l’assemblée départementale du Val d’Oise passera demain de 39 à 42 et sur le plan national ce sont 150 conseillers de plus qui siègeront demain…

Mais, jugeant qu’il était opportun de profiter de cette modification du code électoral, les socialistes, par ailleurs conscients que la politique menée par François Hollande et son gouvernement n’était pas propice à ce que les électeurs leur permettent de diriger les politiques départementales, ils ont pris les ciseaux pour effectuer un redécoupage qui n’a comme seul objectif de se donner le maximum de chances de conserver ici le pouvoir ou là de ne pas le perdre.

Le Val d’Oise, seul département gagné à la gauche en 2011, fût à cette occasion particulièrement ciblé, la nouvelle carte des cantons valdoisiens en est la preuve.

 

Dans un communiqué, Arnaud Bazin, président du Conseil général, « pointe une véritable occasion manquée pour le département » regrettant que « la révision de la carte cantonale aurait dû être l'occasion d'en faire un véritable catalyseur pour la bonne gouvernance de nos territoires valdoisiens » et précise  « qu’il aurait fallu tenir systématiquement compte des bassins de vie, qui reflètent les réalités vécues par les Valdoisiens».

Philippe Houillon dénonce en particulier de son côté« que l’on fait exploser le Vexin que l’on marie de force dans tous les cas à des territoires dépendant de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise... On fait reculer la représentation rurale au profit de la représentation urbaine. Les as socialistes du ciseau poursuivent-ils un objectif d’intérêt général ou bien sont-ils animés par des préoccupations électorales en diluant le Vexin dans des zones urbaines denses ? »

Pour la fédération UMP du Val d’Oise, Axel Poniatowski ne s’étonne pas de ce que : « Entre les lignes, il ne faut pas être grand clerc pour voir l’opération politique destinée à permettre à la gauche de gagner avec les ciseaux ce qu’elle a perdu par les urnes dans notre département » et précise que « Le combat ne fait que commencer. D'abord en exerçant tous les recours juridiques et constitutionnels existants puis en allant conquérir une à une les communes du Val-d'Oise lors des prochaines élections municipales de mars 2014, apportant ainsi une réponse par les urnes à une combine politicienne».

 

Nul ne s’étonnera que je partage totalement ces points de vue.

 

J’ajoute qu’à lire ou à entendre certains conseillers généraux socialistes, ce découpage n’est pas tout à fait de leur goût, certain cependant qu’il s’agit là de réactions plus égoïstes eu égard aux combats internes qui se profilent.


Et enfin, oserai-je même imaginer que les dirigeants socialistes, locaux ou nationaux, ont profité de ce découpage pour mettre en difficulté Didier Arnal et lui interdire ainsi d’espérer pouvoir regagner demain l’exécutif départemental qu’il a perdu en 2011. Une chose semble claire, c'est que le futur canton de Sarcelles-ville ne lui sera certainement pas offert sur un plateau par son ami François Pupponi.

 

Et ces dirigeants socialistes, n’ont-ils pas, comme nous, jugé catastrophique sa gouvernance entre 2008 et 2011 ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Politique
commenter cet article

commentaires