Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 13:37

A l'occasion d'une interview de la Gazette du Val d'Oise, j'ai exprimé ma colère sur les effets que la contractualisation a sur les finances municipales de Pontoise. C'est le journaliste qui a qualifié ainsi ma réaction et il a raison : je suis en colère et je vous livre le contenu de cette interview.Gazette du VO du 20 10 2010

Hier soir se tenait le comité syndical du PNR du Vexin et Gérard Claudel a évoqué ce que l’aide que verse le Parc aux communes avait de remarquable dans sa solidarité. Comparons en effet le dispositif du contrat départemental, particulièrement cher à Messieurs Arnal, Sébaoun et Vaillant, avec celui du Parc. La contractualisation du département attribue une dotation par habitant sans tenir compte d’autres critères comme le nombre kilomètres de voie communale, le niveau d’équipement… qui pèsent fortement sur les finances des petites communes. Le Parc propose des dispositifs, votés quasiment toujours à l’unanimité, qui offrent aux communes des possibilités de réaliser, selon le calendrier qu’elles choisissent, les travaux et/ou équipements les plus urgents et les plus utiles pour leurs administrés. Conséquences, le retour financier vers les communes est souvent inversement proportionnel au nombre d’habitant et sans ces dispositifs, nombreux et variés, bien des opérations n’auraient pas vu le jour. Le Parc donne une dynamique au territoire quand le département agit à l’inverse. Je note d'ailleurs qu'aucun des contrats signés par les communes ne prévoit d’entretien et de réhabilitation des voiries communales tant l’aide est devenu faible. Si l'hiver a venir est aussi rude que le précédent, il ne fera pas bon circuler en Val d'Oise et ce ne sera par faute d'avoir prévenu Monsieur Arnal.

Partager cet article

Repost0

commentaires