Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 18:39

2014 03 25 logo UVOCommuniqué du groupe Union pour le Val d'Oise a rédigé à la suite du premier tour des élections municipales en Val d'Oise :

Dimanche, les Valdoisiens ont exprimé un rejet sans précédent des candidats du Parti Socialiste. Le verdict des urnes est limpide : les candidats de la droite et du centre sont élus ou réélus sans difficultés, les "fiefs" socialistes basculent, les espoirs de conquête de la gauche s'effondrent. De plus, le score du Front National dans le Val d'Oise est à relativiser, car bien que probablement présent au second tour dans quatre communes (Eragny, Franconville, Goussainville et Taverny), il ne représente que 2,3% des suffrages exprimés…

Nous tenons à saluer les excellentes performances de nos collègues conseillers généraux UVO réélus dès le premier tour dans leurs communes : Evelyne Bossu à Chars (56,4%), Philippe Sueur à Enghien-les-Bains (66,39%), Roland Guichard à Parmain (60,9%), le Président Arnaud Bazin à Persan (63,4%), Gérard Lambert-Motte au Plessis-Bouchard (62,7%), Gérard Seimbille à Pontoise (51,7%), Guy Paris à Sagy (62,3%), Jean-Pierre Enjalbert à Saint-Prix (84,7%), Luc Strehaiano à Soisy-sous-Montmorency (62,4%) et Daniel Desse à Viarmes (56,1%), ainsi que Marie-Christine Cavecchi à Franconville (48,9%), très probablement réélue dimanche prochain. Nos collègues en conquête ont convaincu un grand nombre d'électeurs, et abordent le second tour avec des perspectives très favorables : Georges Mothron, Philippe Métézeau et Xavier Péricat à Argenteuil (44,2%), Thierry Sibieude à Cergy (42,0%) et Michèle Berthy à Montmorency (37,4%). Nous réitérons notre soutien indéfectible à nos collègues Marie-Evelyne Christin à Sannois et Patrick Decolin à Luzarches, dont l'expérience et l'intégrité font d'eux des acteurs incontournables tant dans leurs communes respectives qu'au Conseil général. Enfin, si Michel Montaldo, François Scellier et Lionel Georgin n'étaient pas candidats, ils ont apporté un soutien plus que déterminant à de nombreux candidats.

Contraste criant avec les bons résultats obtenus par les élus de notre groupe, les membres du groupe socialiste réalisent une contre-performance d'une ampleur inédite : Anita Bernier, Nelly Leon, et surtout Didier Arnal, sont très largement battus dès le premier tour. Jean-Pierre Béquet, François Balageas, ainsi que nos ex-collègues Dominique Gillot et Maurice Boscavert, sont mis en ballottage défavorable dans leurs propres communes. Les ambitions de Philippe Demaret (31% à Ezanville), Hussein Mokhtari (23% à Garges-lès-Gonesse) et Luc Broussy (20% à Goussainville) se sont heurtées à l'ancrage local et aux compétences reconnus de leurs adversaires, de droite comme de gauche.

Le "panel" de l'Assemblée départementale est représentatif des résultats globaux dans l'ensemble du Val d'Oise : des candidats de droite élus ou réélus dès le premier tour, des candidats socialistes battus ou en passe de l'être y compris dans leurs communes. Dans le seul Département de France à avoir basculé de gauche à droite en 2011, les Valdoisiens confirment leur volonté de choisir des élus locaux pragmatiques, responsables et courageux.

Nous sommes en tout cas d'accord avec le discours que tenaient, en tout cas jusqu'à hier soir, les candidats socialistes : une élection municipale est un scrutin essentiellement local. Ce n'est donc pas uniquement la politique de François Hollande et de son Gouvernement qui a été sanctionnée dimanche, mais bien les projets, les bilans et les promesses des candidats socialistes…

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires