Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 11:51

C’est donc en début de séance, ce vendredi 18 octobre, que l’assemblée départementale a débattu en vu de formuler un avis sur le projet gouvernemental de décret au nouveau découpage cantonal du Val d’Oise.

La proposition du Ministre de l’Intérieur prévoit, par application de la loi votée le 17 mai dernier, une diminution du nombre de cantons. Pour le Val d’Oise 21 futurs cantons en lieu et place des 39 actuels, et un scrutin en binôme mixte.

Après une présentation du président Arnaud Bazin au cours de laquelle il a exprimé notre critique sur le mode de scrutin et dénoncé l’aberration d’un découpage qui ne respectait pas les bassins de vie qui reflètent les réalités vécues par les Valdoisiens, ce fut autour de Didier Arnal pour une première intervention au titre du groupe socialiste avant que je n’intervienne moi-même au titre du groupe majoritaire « Union pour le Val d’Oise » et qu’une dizaine de conseillers des deux groupes s’expriment à leur tour.

Que retenir de ce débat ?

Que, par son refus de s’associer à notre avis défavorable, la minorité départementale socialiste a clairement misé sur l’espoir de reprendre le pouvoir au sein de la future assemblée départementale renouvelée mais au détriment de l’intérêt des communes et des Valdoisiens. Chacun appréciera le moment venu !

Que l’avis défavorable que nous avons soumis au vote de l’assemblée est basé sur une appréciation objective du décalage qu’il y a entre la nouvelle géographie cantonale du gouvernement et la réalité des territoires valdoisiens, au nombre desquels les communautés de communes et d’agglomération qui viennent d’être créées. Nous avons particulièrement regretté que les nouveaux cantons séparent des communes ayant une histoire et de nombreux projets en commun et en particulier les communes du PNR du Vexin mais également, que ce projet n’a qu’un but inavoué : celui de tenter de reprendre par les ciseaux la majorité du département perdue dans les urnes en mars 2011.

Le Vexin a été particulièrement évoqué, en partie au travers des interventions de Guy Paris pour le défendre et Jean-Pierre Muller et Jean-Pierre Bequet pour lui porter atteinte. La vidéo de ce débat sera prochainement accessible sur le site du Conseil général et chacun pourra se forger une opinion sur les réels défenseurs du PNR.

Pour conclure, je vous invite à prendre connaissance de mon intervention en cliquant sur le lien ci-dessous :

2013 10 18 intervention GS découpage cantonal 2013 10 18 intervention GS découpage cantonal

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires