Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 10:45

Avant que chacun ne parte en vacances, les conseillers généraux du Val d’Oise ont une journée de lundi bien chargée.

Nous avons en effet le matin la séance plénière et l’après midi la commission permanente… c’est dire si nous travaillons pour remettre ce département sur les rails.

Si j’évoque le travail engagé par notre nouvelle majorité depuis 3 mois, c’est que les élus de la minorité socialiste se plaignent.  Didier Arnal a en effet posé une question orale par laquelle il critique notamment le fait que nous ayons une journée avec un ordre du jour de ces deux assemblées qui ne se limite pas à un ou deux sujets. Sans doute l’habitude prise au cours des 3 dernières années au cours desquelles peu  a été réellement engagé sous sa présidence.

Mais revenons aux sujets qui seront abordés ce lundi :

En assemblée plénière le matin nous aurons, entre autres sujets :

1/ Le vote du budget supplémentaire 2011 avec, nous nous en serions bien passé vu l’état des finances laissé par les socialistes, l’intégration de prés de 40 millions d’euros dont 12,5 millions de « restes à payer » que ces derniers n’avaient pas comptabilisés au comptes 2010 et plus de 25 millions volontairement non inscrits lors de la préparation du budget primitif 2011. Souhaitant que les opérations budgétaires soient sincères, nous apportons ces corrections qui viennent malheureusement encore aggraver les mauvais chiffres de la gestion socialiste relevés dans le rapport d’audit du cabinet Mazars (bientôt en ligne sur le site du Conseil général) et que nous avons constatés lors de la dernière séance à l’occasion du vote du compte administratif 2010 ;

2/ Le vote du premier volet du nouveau « Guide des aides aux collectivités » qui va se substituer au dispositif de la « contractualisation » mis en place par l’ancienne majorité. Ce n’est pas simplement, comme le laisse entendre Didier Arnal, le souhait de remettre en cause ce que la précédente majorité a mis en place, mais c’est redonner aux communes et groupements de communes la liberté de planifier leurs investissements selon leurs propres rythmes, sans mettre de contraintes et sans vouloir imposer comme une tutelle aux maires. Ce guide des aides apporte un soutien financier à toutes les communes et groupement qui n’ont pas contractualisés avec le département et, dès 2012, à toutes celles et ceux qui souhaiteront sortir des contrats pour retrouver une liberté d’investissement.  Les taux de subventions accordées sont bonifiés pour les communes dont le potentiel financier est inférieur à celui de la moyenne départementale, il tient par ailleurs compte des priorités départementales (écoles, crèches…) afin d’aider au mieux les communes à s’équiper ;

3/ Le vote du dispositif « Entrée dans la Vie Active » (E.V.A .) qui a pour but de venir en appui financier et logistique aux jeunes qui sont en formation professionnelle et/ou en recherche active d’emploi. Je n’en détaille pas les nombreuses déclinaisons, précisant simplement par exemple qu’au lieu de distribuer 100€ à tout jeune qui passe son permis de conduire, cette aide pourra atteindre jusqu’à 1500€ pour un jeune qui doit disposer de son permis pour le travail qui lui est proposé et se doter du matériel nécessaire à celui-ci. La différence entre une simple distribution à vocation électorale et une aide à vocation de soutien à projet professionnel…

La commission permanente de l’après midi aura plus de 90 dossiers à examiner et sera notamment l’occasion d’attribuer de nombreuses subventions à des communes et autres associations ou organismes dont l’action sur le département doit être valorisée.

Si, comme le prévoient les textes, la commission permanente se réunit à huis clos, j’invite tous ceux qui le souhaitent à venir assister aux débats et votes de l’assemblée plénière.

Rendez-vous à partir de 9h30 dans la salle des délibérations du Conseil général à Cergy.

Pour les autres bonnes vacances !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires