Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 00:00

Ce vendredi 21 juin, premier jour de l’été (mais oui…), à partir de 9h30 j’aurai notamment l’honneur de présenter le compte administratif 2012.

J’ai lu dans la presse que Didier Arnal annonce déjà que le groupe socialiste ne le votera pas. Comme à son habitude, il félicitera les services de la direction financière de l’excellent travail de présentation mais en ne le votant pas il remettra en cause le travail comptable et budgétaire accompli par cette même direction puisque le vote du compte administratif n’a pas pour but de définir les orientations politiques de l’action du Conseil général mais bien de donner quitus de ce que les opérations comptables ont été réalisées dans le respect de la norme et sont conformes au compte de gestion de la trésorerie.

Mais nous sommes habitués à ces postures et ne nous en étonnerons pas, pas plus que nous nous sommes étonnés de ce que Didier Arnal réclame un accroissement de la dette départementale au motif que les taux que nous avons obtenus sont particulièrement bas.

C’est bien l’illustration de ce qui nous distingue et qui confirme l’aberration des décisions prises sous la responsabilité de ce même Didier Arnal, en charge de l’exécutif départemental  entre 2008 et 2001, période qui a vu la situation financière de notre département se dégrader et l’endettement progresser de 62%.

Il oublie que les taux que nous obtenons sont justement dus au fait que nous avons inversé les axes de sa politique dispendieuse et que notre plan d’économie et notre volonté de réduire notre endettement nous permet aujourd’hui d’être considérés sur la place financière comme responsable et que notre gestion est jugée performante.

Didier Arnal n’a pas encore « digéré » sa déception d’avoir perdu les élections cantonales de 2011. Il est dans la logique traditionnelle de la gestion socialiste qui s’illustre malheureusement à l’échelle nationale et que dénoncent tous les économistes sérieux et la communauté des états responsables.

Qu’à cela ne tienne, la situation financière qu’il nous a légué lui donne tord !

Je vous rappelle que les séances du Conseil général sont publiques, que vous pouvez y assister en vous rendant dans la salle des délibérations ou que vous pouvez les suivre en direct ou en différé en vous connectant sur le site http://www.valdoise.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires