Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 08:44

LOgo UVO HD JpegC’est donc vendredi dernier que j’ai fait la présentation du budget départemental 2014 et que notre majorité UVO l’a voté.
Ce n’est pas un scoop, le groupe socialiste a voté contre.
Stratégie de rejet à laquelle nous sommes habitués dans les collectivités, même si parfois il y a de vraies contradictions quand il est demandé de faire plus en versement d’aides et d’allocations tout en refusant de voter les économies de fonctionnement indispensables et même de voter les ressources nécessaires à l‘équilibre global du budget.
Je ne reviens pas sur le détail de ce budget contraint du fait de la crise et des mesures gouvernementales,
j’ai évoqué tout ceci dans mon précédent article de jeudi dernier.
Non, ce qui a frappé l’assistance ce vendredi, c’est la place rendue possible à un débat au cours
duquel se sont échangées des options, certes différentes et parfois de pures postures politiciennes, mais dans un climat détendu et serein comme nous n’en n’avions plus l’habitude depuis près de5 ans.
Quelle en fût la cause ?
Eh bien c’est tout simplement l’absence de Didier Arnal, de ses interruptions systématiques, de ses insultes et agressions verbales permanentes, de son incorrigible indiscipline, le tout masquant certainement encore mal son amertume d’avoir mené une politique que les Valdoisiens ont rejetée en2011.
Les membres du groupe minoritaire ne l’ont pas publiquement reconnu, mais personne n’a été dupe.
Reconnaissons à ceux qui se sont exprimés au nom du groupe socialiste, Didier Vaillant et Cédric Sabouret en particulier, que le ton et l’expression « tranquille » de leurs interventions y ont été pour beaucoup.
Pour conclure, et même s’il ne m’appartient pas de décider pour eux, j’oserai suggérer aux membres de ce groupe qu’ils gagneraient en changeant de leader pour deux raisons : la première celle de la reconnaissance d’un scrutin gagné ce que n’a pas Didier Arnal, et la seconde celle d’une expression qui préfère le fond à la forme et rend plus « entendable », au sens propre et au sens figuré, le discours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires