Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 12:08

banner ns

C’est sous ce titre qu’est déclinée par l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy l’impact des actions engagées par le président de la république et le gouvernement Fillon depuis 2007 en Val d’Oise.

Je ne vais bien entendu pas reprendre tout en détail, mais vous pouvez le consulter sur le site

www.lafranceforte.fr/bilan-par-departement/95-val-doise .

Il y est cependant rappelé :

  • que l’on enregistre le chiffre de – 18,2% pour la baisse de la délinquance globale depuis 2002 alors qu’elle avait progressée de + 17,8% entre 1997 et 2002 ;
  • que 1,93 milliard d’euros ont été engagé en Val d’Oise pour la rénovation urbaine, montant qui s’ajoute à la contribution  du  Conseil général du Val d’Oise au profit des communes ;
  • que 719,6 millions d’euros ont été injectés par le Plan de relance dans la région pour les infrastructures et le logement, également complétés par les investissements du Conseil général au profit des Valdoisiens ;
  • que 3,7 milliards d’euros ont été affectés aux investissements d’avenir de la région et directement pour partie sur Pontoise et l’agglomération ;
  • que le nombre d’entreprises créées en Val d’Oise entre 2008 et 2010 a été multiplié par 2 avec plus de 40000 entreprises depuis 2007 ;
  • qu’1 établissement de réinsertion scolaire a été ouvert à Sannois pour 17 à l’échelle nationale ;
  • que le Val d’Oise n’est pas le département oublié du Grand Paris comme évoqué par certain, les contrats de développement territorial signés en sont la preuve, en particulier sur l’Est et le projet « confluence » à venir sur l’ouest ;
  • enfin que le Val d’Oise est soutenu financièrement par l’Etat dans de nombreux domaines comme celui de l’éducation avec le pôle universitaire de Cergy qui bénéficie d’une plus grande autonomie depuis la Loi de 2009, des investissements importants avec 3,2 milliard d’euros dont 1,1 de l’Etat dans le cadre du « plan Hôpital »
  • et encore de nombreux autres dispositifs et soutien bénéficiant aux Valdoisiens.

Dimanche prochain et le 6 mai pour le second tour, les Valdoisiens seront appelés à désigner le président qui guidera les choix stratégiques pour notre pays.

Si le débat est souvent mis sur le plan de la caricature et ne donne pas suffisamment à chaque électeur les clefs permettant de se déterminer en connaissance de cause, il est des éléments concrets qui doivent être connus. Ce bilan en est un.

Il en est certainement un autre, que je porte certes avec un esprit plus partisan, c’est celui de la différence fondamentale qui caractérise les politiques de « gauche » et de « droite ».

La gauche penche par doctrine pour la distribution et l’augmentation systématique des charges de fonctionnement qui n’engagent aucunement l’avenir !

La droite préfère de beaucoup les soutiens à l’activité économique et à l’investissement qui sont garants du meilleur soutien à l’emploi et qui offrent des perspectives d’avenir aux générations futures.

En ma qualité d’élu ayant eu à participer activement, depuis 2001, au redressement des finances de Pontoise après un mandat socialiste et depuis 1 an des finances départementales laissées dans un état calamiteux par Didier Arnal et la précédente majorité également socialiste, je peux malheureusement en témoigner.

C'est malheureusement toujours à la droite de prendre les mesures difficiles pour réparer !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Union pour le Val d'Oise
commenter cet article

commentaires