Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:56

La période triennale de la présidence de Didier Arnal et de sa « majorité de circonstance » touche à sa fin et, à la veille des prochaines élections cantonales des 20 et 27 mars prochain, le temps du bilan est arrivé.

Le groupe Union pour le Val d’Oise, auquel j’ai l’honneur d’appartenir, a bien entendu voté une large majorité des délibérations qui ont été soumises au vote de l’assemblée départementale et de la commission permanente, et cela bien que notre groupe constitue, avec 19 sur les 39 sièges, une opposition à la politique menée par la gouvernance socialiste.

Il en est d'ailleurs de même dans la totalité des collectivités territoriales pour toutes les délibérations qui concernent le fonctionnement normal et l’exercice au quotidien des compétences qu’elles ont à assumer.

Cela ne peut toutefois être interprété comme un soutien apporté à la politique qui a été menée durant ces derniers 36 mois. Bien au contraire, nous avons en de multiples occasions dénoncé les inflexions données à la politique que nous avions mis en place et qui a permis de faire du nouveau département du Val d’Oise un département disposant d’atouts importants, tout comme nous avons dénoncé l'inefficacité et/ou l'inadaptation des très rares dispositifs mis en place par les socialistes.

Il reste bien entendu beaucoup à faire et beaucoup d’équipements à réaliser afin que les Valdoisiens puissent bénéficier d’un cadre de vie agréable et protégé, que les actifs puissent y trouver un emploi de proximité, que la sécurité soit assurée pour tous, que les seniors et les jeunes puissent pratiquer les activités adaptées à leurs demandes et besoins, que soit proposé une instruction de qualité dans les établissements scolaires, que la solidarité envers ceux qui sont les plus démunis soit une réalité, bref que les Valdoisiens soient fiers et heureux de l’être.

Ce bilan qui nous sera proposé, à renfort d’une communication partisane à laquelle nous avons été malheureusement habitués, sera certainement très embelli. Il masquera la triste réalité d’un département à la traîne sur bien des points, car de tout ce qu’il reste à faire, peu pour ne pas dire rien, ne pourra être mis au crédit de Monsieur Arnal et de son équipe.

Il y a eu un avant et il y aura, heureusement je l’espère, un après.

A cet effet je vous invite à prendre connaissance de la tribune que notre groupe publie dans le magazine du Val d’Oise de ce mois en vous rendant à l'adresse suivante : http://www.uvo.fr

 

 

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Elections cantonales 2008
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 21:58

Pontoise, le 3 décembre 2007 


Madame, Mademoiselle, Monsieur,


Les dates des élections municipales et cantonales ont été fixées aux 9 et 16 mars prochainAu terme du mandat pour lequel vous m’avez élu en mars 2001, j’ai décidé de me présenter à nouveau à vos suffrages pour poursuivre la tâche entreprise et représenter le canton de Pontoise au sein de l’Assemblée départementale du Val d’Oise. Le Conseiller général est celui des élus du peuple dont les missions sont les moins bien connues des Français. Et pourtant, le département est certainement, avec la commune, la collectivité dont les compétences concernent le plus directement et quotidiennement chaque citoyen. Le groupe de la majorité départementale « Union pour le Val d’Oise »,  auquel j’appartiens,  considère que le département doit aller au-delà de ses compétences obligatoires et c’est tout le sens du projet « Horizon 2015 » que nous déclinons, sur les 6 territoires recensés. Cette démarche, conduite en concertation avec toutes les parties prenantes (valdoisiens, élus, associations) est définie autour de trois grands axes : « des valdoisiens bien dans leur vie, bien ensemble et bien dans leur environnement » pour apporter des réponses concrètes aux questions touchant la vie quotidienne : emploi, éducation, équipement et services, économie, infrastructures, transports, culture, sport, loisirs et sécurité, tout en adaptant les politiques mises en œuvre aux spécificités de chacun des 6 territoires.C’est dans ce contexte que la politique municipale que je mène aux côtés de Philippe Houillon a pu trouver un soutien du Conseil général, plus important que par le passé. C’était et cela reste le sens de mon engagement au sein de l’équipe municipale et de la majorité départementale. Vous avez pu mesurer les effets directs de ces politiques associées : avec la résorption des déficits financiers laissés par nos prédécesseurs, mais aussi et surtout avec le nouveau visage que nous avons donné à notre ville et le soutien quotidien que nous apportons aux familles, associations et entreprises. Il reste beaucoup à faire pour rattraper le retard et je ferai de nouvelles propositions durant la campagne qui débute et qui nous donnera, je le souhaite, l’occasion d’en débattre.


Je compte sur votre soutien et sur votre engagement à mes côtés.

 

Repost 0
Published by Gérard Seimbille - dans Elections cantonales 2008
commenter cet article